Comment la frustration des hommes est le gagne-pain des applis de rencontre

Comment la frustration des hommes est le gagne-pain des applis de rencontre

Tinder, Bumble, Fruitz etc. sont des applis de rencontre qui comptent des millions d’utilisateurs dans le monde. Mais combien d’entre eux savent comment elles fonctionnent ?

Moyens de booster le ego ou de approcher quelqu’un a distance pour une relation de confiance ou une aventure, les applications de dating comme Tinder, Fruitz ou woosa online Bumble ont Notre cote. Durant cette periode particuliere de Covid, nos deplacements sont contraignants et le recours a ces applications est accru. Si l’application a J’ai flamme est la plus celebre d’entre elles, sa description de profils est tout sauf aleatoire.

De base, Tinder fonctionne avec l’algorithme ELO, le meme qui est utilise au sein des jeux video. L’application attribue 1 score a chaque personne inscrite base sur son nombre de matches. Mes utilisateurs seront ensuite tries et presentes aux personnes qui ont plus ou moins le meme “niveau d’attractivite”. Ainsi, si vous etes swipe.e par la droite, votre score augmente. Si vous etes swipe.e vers la gauche, il diminue. Et si quelqu’un avec un score eleve vous like, vous remontez dans l’algorithme. Maintenant, l’app pretend ne plus avoir recours au score ELO mais nos constatations restent identiques. Etrange.

Mes utilisateurs ne partent donc nullement au milieu des memes chances mais un nouvelle facteur est a prendre en compte : le sexe. Ils font plus d’hommes sur les applications de dating qu’il n’y a de dames. Elles ont donc environ chance d’etre likees et donc de matcher. Alors que Tinder pretend faciliter les rencontres, elle frustre nos hommes et leur propose davantage d’options pour booster leur profil. Continue reading Comment la frustration des hommes est le gagne-pain des applis de rencontre